Groupement de GN - région Rhône-Alpes - Ain
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
L'adresse officielle des Chroniques d'Algaroth est désormais disponible, pour nous contacter envoyez nous un mail à lc.algaroth@gmail.com
Derniers sujets
» L'eveil, Premier Opus: Rörk. Synopsis / Introduction
Jeu 21 Sep - 12:22 par kazuki

» Nouvelle arrivante
Mer 20 Sep - 14:35 par zeuz51

» Bijour, bijour
Mer 20 Sep - 14:31 par zeuz51

» Bonjour, bonsoir, a que coucou c'est mwé
Mer 20 Sep - 14:27 par zeuz51

» Présentation Sarah
Mer 20 Sep - 14:22 par zeuz51

» Bonjour de la Drôme
Mer 20 Sep - 14:19 par zeuz51

» Présentation Naliaa
Mer 20 Sep - 14:17 par zeuz51

» A nyan Kat ?
Mer 20 Sep - 14:14 par zeuz51

» Présentation
Mer 20 Sep - 14:07 par zeuz51

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Sujets similaires

Partagez | 
 

 Le peuple du désert de Ahmad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arne
Président
Président
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 21
Localisation : Ain (01)

MessageSujet: Le peuple du désert de Ahmad    Mar 2 Juin - 14:07

Pays: Ahmad
Continent : Valoktas
Capitale: Jamir
Emblème : Un serpent couleur sable sur fond rouge ocre
Esperance de vie: Environ 140 ans.
Taille moyenne homme : 1m70.
Taille moyenne femme : 1m60.
Couleur de peau: Plutôt brune.
Couleur de cheveux: Noir.
Yeux : Noir, Vert, Marron.
Dieu: Mahadeva.


POUR LE RP :

PV : 15
Classes : Guerrier, Vengeur, Shaman, Druide, Rodeur, Paladin, Pretre, Sorcier, Mage, Ensorceleur.



Légende de Ahmad:

Jadis, Le peuple de Ahmad n'existait pas. Les Vaämars et les Lansrads ne  faisaient qu'un et vivaient dans le désert de Teriel. Las-bas, ils s'occupaient de l'éducation des femmes et des enfants, de l'étude des sciences, etc. Ils étaient aussi les défenseurs du pays. Les autres véritables Lansrads étaient moins ouverts et ne s'intéressaient pas au savoir. Pour eux seul le combat compte. Un jour, jaloux de la renommée des guerriers de Cadfan, ils déclarèrent la guerre et les envahirent. Mais l'île de Cadfan était trop bien protégées et Cadfan contre-attaqua. La bataille se fit au beau milieux du désert de Tériel. Lors de l'assaut, la déesse elfique de l'amour, Feameleth fit son apparition afin d'arrêter ce massacre. Cependant, seuls les vaämars, la virent. Ils cessèrent donc le combat, suivant la voie de la sagesse de la déesse. Les Lansrads se firent battre à plat de couture. Ils se jurèrent de se venger, mais pour l'instant ils avaient perdus énormément d'hommes... En attendant, ils se retournèrent contre les Vaämars qui désertèrent la guerre au nom d'une vision qu'ils n'ont pas vu... Pour eux ce n'était qu'une trahison, ils les considéraient comme des lâches et des faibles. Ils les poursuivirent pour les massacrer! Bon nombre d'entre eux tombèrent entre les mains de ces terribles guerriers. Cependant les autres furent protégés par les Fulufaäh, chez qui ils se réfugièrent. Les Lansrads se firent battre et repoussés très facilement grâce à leur force défensive redoutable. Après un temps, les Vaämars partirent, aider par les Fulufaähs. Ils quittèrent le pays et allèrent dans le désert Amhad afin d'y vivre à leur manière, loin des Lansrads.

Les sages du déserts.

Les Vaämars sont particulièrement sages. Ils sont pacifiques et n'aiment pas vraiment se battre. Ils n'ont pas vraiment que ça à faire à vrai dire. En effet, leur mode de vie est plutôt rude et chacun a sa fonction dans la société. Bien qu'il y ait des villes, la majorité des Vaämars sont nomades. Ces mêmes nomades sont nécéssaire au bon fonctionnement des villes, étant donné que ce sont eux qui vont rechercher les plantes et nourrir les animaux dans les oasis au coeur du désert. La place de la sagesse et du savoir sont primordiaux. Le système entier de leur société repose sur l'apprentissage de tout ça. Ils sont passionné par le savoir et la science et s'en aide pour pouvoir être le plus utile à la tribu. Ainsi, ce sont de grands philosophes, médecins, alchimiste, apothicaire et scientifique. Ils sont très compétent et excellent dans les soins des maladies et des malédictions. C'est également l'une des premières civilisations à découvrir le pouvoir des pierres. Les mages d'Ithil Vaämars sont donc très compétents. Ils ont la particularité d'être fasciné par tout ce qui peut être découvert et apprit. Ils pratiquent également certains arts divinatoires et ésotériques avec une aisance particulière. L'esprit des Vaämars se basent sur l'entraide. L'union fait la force et ce n'est que comme ça que la connaissance pourra évoluer. Chacun s'entraide au sein de la société ou de la tribu sans demander rien en échange. La réelle richesse chez eux est le fait de pouvoir aider, compter. La richesse physique n'est qu'artificielle et ne sert qu'à vivre. Les tribu vivent le plus conformément à cette idée, mais dans les villes, il arrive que les individus se détachent de ces idées. L'esprit de cohésion très important et structure la base de la société vaämars.
Mais il ne faut pas se méprendre. Ils sont pacifiques, mais en aucun cas inoffensif. Ce sont de redoutables guerriers, alliant agilité et force. Ils pratiques plusieurs styles de combats particulier, sans oublié qu'ils vivaient avec les Lansrads, des colosses ne connaissant que la guerre. Ne vous moquez pas d'un vaämars, car il peut vous le faire regretter par différentes manières. Faites attention à votre comportement également, ils pourraient également savoir si vous mentez ou non...
Un autre particularité des vaämars : leur spiritualité ainsi leur puissance énergétique sont si importante que leur espérance s'en voit rallongée. Ainsi les vaämars peuvent atteindre 140 ans assez facilement. Prenez en compte qu'à 100 ans, un vaämars est encore particulièrement robuste et ne fait pas forcément très vieux.

Invention et particularité :

Les vaämars sont connu pour avoir conçus de puissantes potions et des poisons foudroyants. Mais ils ont également inventé la longue vue dans leur continent (en effet les Eldaris l'ont également inventé de leur coté), les cadrans solaires les plus précis d'Algaroth, ainsi que leur propre calendrier.
Il y a bien évidément 12 mois, appelés les 12 Iral :
Yell – Jzin – Saaki – Yell – Tsaat – Mun – Rem – Darfin – Wassaci – Oknoumb – Halmi – Gerld.
Ce sont de grands astrologues et de grands chercheurs. Cependant, ils ne profite que très peu de leurs connaissance puisque très peu d'expéditions sont effectuées pour découvrir le monde. En effet, ils ont besoin de toute la population afin de maintenir leur mode de vie. Leur connaissance reste immense malgré le fait qu'ils ne voyagent pas énormément. Ce sont d'excellent médecins et scientifiques. De plus leur pratique de la magie d'Ithil est vraiment puissante.

Physique et équipement :

Les vaämars sont plutôt grands, et ont souvent la peau brune, bien qu'il y ait des exceptions. Ils portent généralement des vêtements de tissus ample afin de se protéger du soleil. Mais ils travaillent également le cuir et peuvent porter du cuir souple, ou encore des pièces de cuir rigide (pas d'armure complète). Le métal qu'il produise est particulièrement léger et facile à manier. Leurs lames sont raffinées et fines, bien que ce ne soit pas la meilleure qualité. Leurs armes de prédilections se trouvent être les cimeterres, sabres et autres lames. Les lances, hallebardes, double lames et naginatas. Ils peuvent également manier correctement les dagues ainsi que les armes de traits. Ils ne se battent pas avec des armes longues telles que des claymore ou autre car l'acier coûte cher, et qu'ils n'aiment pas ce style de combat. Lors des expéditions hors de la ville, ils portent souvent des vêtements sombre et très ample, recouvrant leur corps intégralement, portant des foulards au niveau du visage, si bien que seuls leurs yeux se distingue de leur vêtement.
La majorité de la population ont les yeux marron ou noir. Il est très rare qu'ils aient les yeux verts. Apparement, les personnes aux yeux verts seraient destinés à voyager et aux expéditions. C'est pourquoi nous retrouvons un grand nombre de vaämars nomades aux yeux verts.

Le dieu de la sagesse et du savoir, Mahadeva.

Parlons tout d'abord de l'origine de leur religion. Chez les lansrads, la religion n'était pas très appréciée. Personne ne s'en intéressait vraiment. Les vaämars eux-même étaient trop occupés à s'occuper de la population pour essayer de recoller les morceaux... Mais lors de la guerre opposant les Lansrads et les Almuts, ils eurent une expérience réelle avec leur dieu. Une femme apparut afin de leur faire cesser le combat. Ce qu'ils firent, subjugués par la grâce de cette déesse. Depuis ce moment, cette déesse est pour eux la seule et véritable divinité de ce monde, bien qu'ils restent ouvert d'esprit. Cependant, Mahadeva est bien et bien UN dieu. Il se trouve qu'avec le temps, les écrits furent changer, les versions se modifièrent. Ainsi la déesse devint un dieu, le dieu de la sagesse. Mahadeva est celui qui leur montre le chemin, qui les guide. Il est en chaque chose, aussi bien matériel qu'immatérielle. Par exemple, lorsqu'un individu vient à inventé quelque chose, on dit de lui que Mahadeva l'habite, qu'il est en lui. Mahadeva s'exprime à travers nous. Il est tout, et rien. C'est lui qui a donné la possibilité aux vaämars d'évoluer, d'apprendre, de muer et d'atteindre la maturité. Il leur a donné les sciences, les connaissances, l'alchimie et le pouvoir des pierres.
Les Vaämars respectent énormément leur dieu, même s'ils ne vouent pas de culte particulier envers lui. Des prières existent en son nom dans une langue spéciale. Leur dieu est comme leur père à tous et en parle comme tel.

Le système politique

En général les vaämars vivent en parfaites liberté, vivant ensemble et agissant pour le bien commun. Il n'y a pas de chef désigné et chacun apporte son avis sur les décisions. C'est en quelque sorte une véritable anarchie, l'ordre sans lois, chefs, autorité.
Cependant, dans beaucoup de villes, la société est gérée différemment. En effet, pour gérer une population nombreuse, il faut des dirigeants. Ainsi un conseil de sages sont élus par la totalité des habitants. Mais il est possible que tout dérape. Ce fut le cas de deux villes : Sadis-Valni et Argmal. En effet, ces deux villes connurent l'autorité d'un seul homme, prenant le pouvoir et devenant roi. Le roi de Sadis-Valni fut maté par les villes voisines et le peuple. Il était devenu cruel et violent. Cependant le roi d'Agmal règne toujours. Apparement il serait bon et juste avec son peuple, n'abusant pas de son pouvoir. Il l'aurait prit de force, destituant le conseil des sages qui auraient commencés à devenir corruptibles et mauvais. Dans tout les cas, la justice est de rigueur pour tous, les riches n'ont aucun privilège par rapport aux plus pauvres. Mahadeva punit chaque homme pour ce qu'il a fait, et non pour ce qu'il est. Cependant les lois restent en général très libre. Il n'y a de lois que pour les cas d'abus envers autrui (vol, viol, meurtre, maltraitance, enlèvement, sabotage, etc).
Il n'y a pas de lois disant comment les vaämars doivent être, agir en société. Chacun agit tel que Mahadeva leur dit. Mais tout acte ayant des intentions obscures se voient châtiés.

L'éducation du petit vaämar

Parlons tout d'abord de la naissance d'un vaämar ! Car oui c'est important !
La venue au monde d'un vaämar se fait dans la joie la plus totale, surtout chez les nomades où une naissance est vu comme un cadeau de Mahadeva lui-même (par parce qu'il servira pour le travail, ne vous méprenez pas). Mais même dans les villes et villages, où la distance est plus grande entre les familles, de grandes fêtes sont organisées. Tous sont conviés à venir honorer la venue au monde de l'enfant. Il est ensuite nommé devant l'hôtel de Mahadeva lui-même. Les vaämars sont souvent très affectueux envers leurs enfants (bien qu'il y ait des exceptions malheureusement).
L'éducation est très importante pour eux, l'enfant a besoin de s'élever vers la connaissance et la sagesse. Et les hommes de la citée sont la pour ça. Il apprend pour commencer jusqu'à ses 16 ans (ou plus selon les personnes) par ses parents qui lui enseigne l'histoire de leur clan, les bases du savoir, la médecine et la base de la sagesse et de la philosophie. Ensuite il va devoir, seul découvrir de nouvelle connaissance avec des formations, des proches, il va devoir se socialiser un maximum pour être le mieux intégré possible dans cette société libre. Ainsi il doit aller voir les personnes à travers sa ville, où même aller voyager avec des nomades (ce qui est extrêmement conseillé). Certains vont même partir au delà du désert et découvrir le monde eux-même. Malheureusement, partir seul est difficile, en effet le désert est grand et seul, il est presqu'impossible de le traverser. C'est ainsi que des groupes vont être constitués pour les vaämars voulant partir à la découverte du monde. Leur système d'éducation à l'air plutôt simple et insuffisant, mais détrompez vous. Par exemple, si un vaämar veut devenir forgeron, il pourra faire le tour des forgerons du pays et se faire former par ces derniers. L'entraide est l'une des principales particularité du vaämar. Il aidera son prochain pour s'élevé vers une connaissance toujours plus importante.

Mais un vaämars, ça vit longtemps, mais ça meurt quand même ?

Et bien oui, un vaämar meurt comme tout le monde. Bien qu'ils aient des médicaments et soins extrêmement développés, ils meurent de maladies comme chacun. Surtout qu'une maladie incurable persiste dans leur pays, bien que peu de personnes soient touchées. Cette maladie est transmise par la morsure d'un serpent vivant dans le sable. Son venin est facile à stopper, cependant il y a une chance sur deux pour que l'individu meurt. En effet le venin est stoppé et retiré, cependant il va laisser des toxines qui consumeront la santé du vaämar jusqu'à sa mort. Sa peau devient alors aussi dure que de la roche, sa sueur aussi brulante que le feu, et rien ne peut le sauver. Heureusement ces serpents, appelés Lamís, ne sont pas très nombreux dans ce désert. De plus, la maladie ne va pas forcément se déclarer. Le Lamís est devenu leur emblème. En effet, cet animal représente une force impressionnante résidant en plein désert, n'étant pas agressif, mais extrêmement dangereux s'il se sent en danger. Ils sont ainsi fasciné par cet animal représentant en quelque sorte leur propre peuple. Ils utilisent également son venin pour empoisonner leur lames.
Enfin bref. Parlons de la mort du vaämar. À ce moment là, le village se réunit, où le groupe nomade, afin de témoigner de la vie de cette personne. On narre sa vie, ce qu'il fut, on le redécouvre selon les points de vus de chacuns. Dans les villes, seules les connaissances viennent, bien que tous soient conviés. Le but est de voir si sa vie fut bonne ou mauvaise, bien que ce jugement est purement subjectif, c'est surtout une façon de dire puisque ceux qui ont une vie mauvaise finissent souvent punit. Ils déterminent s'il a eu une bonne mort où non. Chez certaines civilisation environnante, tel que les lansrad, une bonne mort est de mourir sur le champ de bataille. Chez eux une bonne mort c'est tout simplement mourir de vieillesse en ayant accomplit sa vie et en ayant donné tout le savoir possible à son prochain, en ayant protégé la citée et en ayant développée celle-ci. 

Les relations entre les vaämars

Et oui il est vrai qu'on en parle pas souvent, mais des fois, au sein même des pays, il y a des tensions. L'histoire de la ville Sadis-Valni en est un très bon exemple. Mais ici, les vaämars sont unis, ils sont tous les enfants de Mahadeva, comme tout être en ce monde. Il n'y a aucune discrimination, aucun racisme. Le roi de Sadis-Valni disait que son peuple était différent des autres et méritait des privilèges. Ainsi il allait à l'encontre de ce que Mahadeva avait jadis enseigné aux hommes, il fut châtié comme raconté plus haut.
Parlons des relations intimes entre les vaämars maintenant. La notion de famille est différente selon le style de vie. Par exemple, dans les villages, hameaux ou tribu nomades, la famille constitue la population entière. En effet chacun va contribué à l'éducation des enfants, partager leur nourriture, etc. Bien sûr il y a une différenciation avec leur véritable famille, avec qui ils sont bien plus intimes. Mais ils forment une sorte de grande famille. Les relations amoureuses entre vaämars sont plutôt libre. Si un vaämar veut approcher une femme, il peut le faire sans avoir à demander à son père par exemple. Il n'y a aucune tradition ni loi.
Il n'existe pas de mariage non plus. Ils peuvent montrer leur attachement à leur conjoint(e) devant l'hôtel de Mahadeva, mais il n'y a aucune obligation, aucun engagement.

POUR LES GN:

Compétence raciale : Peuvent soigner les malédictions et maladies grâce à leur alchimie puissante (pas les blessures) (accessoire requis)  


___________________
Je ne crois que ce que je bois. Je ne bois que ce que je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdagn01.lebonforum.com
 
Le peuple du désert de Ahmad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quoi ça sert de faire du vélo ?
» A QUOI SERT UN CLUB ?
» A quoi sert ce forum ?
» a quoi ca sert
» A quoi sert ce connecteur (GPZ 750 - KZ750R de 1982) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nos GN :: Histoire, Civilisations et Races d'Algaroth. :: Races dans leur Pays et Continent :: Races du Continent Valoktas :: Pays Amhad-
Sauter vers: