Groupement de GN - région Rhône-Alpes - Ain
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
L'adresse officielle des Chroniques d'Algaroth est désormais disponible, pour nous contacter envoyez nous un mail à lc.algaroth@gmail.com
Derniers sujets
» L'eveil, Premier Opus: Rörk. Synopsis / Introduction
Jeu 21 Sep - 12:22 par kazuki

» Nouvelle arrivante
Mer 20 Sep - 14:35 par zeuz51

» Bijour, bijour
Mer 20 Sep - 14:31 par zeuz51

» Bonjour, bonsoir, a que coucou c'est mwé
Mer 20 Sep - 14:27 par zeuz51

» Présentation Sarah
Mer 20 Sep - 14:22 par zeuz51

» Bonjour de la Drôme
Mer 20 Sep - 14:19 par zeuz51

» Présentation Naliaa
Mer 20 Sep - 14:17 par zeuz51

» A nyan Kat ?
Mer 20 Sep - 14:14 par zeuz51

» Présentation
Mer 20 Sep - 14:07 par zeuz51

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Sujets similaires

Partagez | 
 

 Dieux Elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerwen
Secrétaire
Secrétaire
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 21
Localisation : Disirla

MessageSujet: Dieux Elfes   Lun 19 Nov - 17:36

Elfes Sylvains (Verts) : Lothambyëe


Mellyrn : Littéralement, « Arbre d’Or ».

Mellyrn est l’incarnation de la Nature et représente plus particulièrement les végétaux quels qu’ils soient. Il prend l’apparence d’un grand arbre aux feuilles d’or. Les elfes ont le don de faire parler les arbres en jouant de la musique et c’est ainsi que certains arrivent à communiquer avec leur Dieu même si la plupart du temps il s’exprime en énigme et que même ces créatures intelligentes que sont les elfes sylvains n’arrivent parfois pas à comprendre.
Ainsi, Mellyrn incarne le pouvoir de la terre mais également de l’air et le purifie : c’est sans doute le Dieu le plus puissant jamais vénéré par les Elfes, de différentes races soient-ils.
Il est le père de Roln et de Nestrade qu’il a eut avec Ithil, la déesse de la lune.
Mellyrn est d’ailleurs lié par plusieurs légendes différentes connues bien évidemment des elfes, mais parfois même également par les autres races.
En voici quelques unes (les plus connues):
- Un trésor caché se trouverai dissimulé dans la forêt dans lequel Mellyrn réside (certain hommes disent même qu’il s’agirait de la forêt d’Epone !) et que ce trésor serai d’une valeur inestimable.
- L’arbre aux feuilles d’Or aurait en son centre un cœur qui, s’il cessait de battre, amènerait désolation et tristesse non seulement chez les elfes sylvains (qui en mourraient probablement) mais également dans tout le reste du monde. Son écorce protectrice et puissante est son seul bouclier avec les elfes qui le protègent. Prenez garde, humain, et autres espèce pensante, à ce que vous déciderez, pour le bien d’Algaroth et de vos générations futures.



Levan : Littéralement, « Animal ».

Levan est le Dieu gardien des bêtes et de tout être présent sur le monde. Il prône le respect et la paix entre les civilisations – et c’est bien pour cela que seuls les Elfes lunaires et sylvain, ainsi que les habitants de Bomandadil l’écoutent. Les hommes et les êtres barbares, ainsi que les avares n’écoutent pas sa parole car la guerre rapporte bien plus que la paix.
Levan déteste que les êtres pensants mangent les animaux… c’est don cpour cela que, malgré certaines légendes, les elfes sylvains, de lune et de lumière ne mangent pas de viande.
Ainsi, le mythe raconte que Levan associa sa force avec Elanor, la Déesse du temps et des étoiles, qui elle aussi trouvait le genre terrestre bien peu intelligent de s’entre-déchirer. Le temps s’arrêta alors et les Dieux eurent une longue discussion et finirent par se mettre d’accord : le temps devait continuer, mais si les espèces continuaient à guerroyer de manière inutile, et qu’une chose terrible arrivait, les Dieux lanceraient sur les Algarothiens des créatures monstrueuses venu du Sud. C’est à cet instant que les Elfes inventèrent un calendrier universel pour que chaque nation se souvienne du danger qui pesait sur eux.
Voici les années du calendrier :
- An 0 : Dorin
- Ans 100 : Finyl
- Ans 200 : Pranam
- Ans 300 : Heron
- Ans 400 : Salphan
- Ans 500 : Elinys
- Ans 600 : Lëif
- Ans 700 :
En apparence, Levan ressemble à un renard possédant deux queues et dont le pelage d’un rouge vif ne passe pas inaperçu. Malgré son apparence sauvage, il est en paix avec toute personne bien attentionnée, sinon, il ne se montre pas. Si une personne malhonnête a le malheur de le rencontrer sur la route de sa vie, celle-ci s’en trouvera vite écourtée, car sa famille peut perdre tout espoir à ce que cette personne rentre un jour chez lui.


Feameleth : Littéralement, « Âme de l’Amour ».

Feameleth est donc la Déesse de l’Amour et de la Sagesse, vénérée par à peu près tous les elfes. Elle prône la paix et son caractère calme et paisible n’a pas encore atteint les espèces vivantes d’Algaroth, mais elle ne désespère pas.
Feameleth prend l’apparence d’une jeune femme aux cheveux flamboyants. Ses apparition sont peu nombreuses mais ceux qui l’ont vu s’en souvienne toute leur vie et changent pratiquement de personnalité. Elle évite ses apparitions pour éviter les catastrophes qui se sont produites dans le passé : la plus marquante étant au 42ème Finyl. A cette époque-là, elle avait fait son apparition devant une vaste foule du peuple d’Hollen (ce peuple se préparant à attaquer par les eaux les îles de Cadfan) qui décréta que la paix et l’Amour devait être instaurée. Seulement, ceux qui n’avait ni vu et entendu la déesse se révoltèrent et une guerre civile éclata, obligeant ainsi les sages à se réfugier dans le Désert Amhad .
Feameleth est également la protectrice des espèces vivantes sur terre et calme les tensions que les Dieux ont parfois contre les agissements peu réfléchit des terriens. Elle évita par ailleurs bien des fois les choses cachées dans les Terres du Sud de venir envahir les hommes.
Autrement, elle a peu de pouvoir et ne veux guère se servir de ceux qu’elle a de peur de commettre l’irréparable (soit la convoitise, et donc l’engendrement de guerre)
La légende raconte également que l’homme qui réussirait à conquérir son cœur obtiendrait des pouvoirs dont il ne peut même pas imaginer l’ampleur. On raconte également qu’à la mort de cet homme, il monterait dans les cieux et viendrai rejoindre les rangs des autres Dieux. Bien évidemment, une telle chose ne s’est jamais produite.


Elfes Lunaires (gris) : Gilgelaid

Roln et Nestad : Littéralement, « Eau et Guérison ».

Roln et Nestad sont des jumeaux nés de deux Dieux : Mellyrn et Ithil. Tous deux reçurent un don de leurs parents : Roln, le fils, reçut le pouvoir de maîtriser les eaux à sa guise. Nestad, la fille, reçut le pouvoir de guérison.
Les deux sont des contraires :
D’un côté Roln, prenant l’apparence d’un petit garçon au regard espiègle et au teint bleuté à tout pouvoir sur l’eau… sauf celui de faire le bien. Il est à l’origine des tempêtes et des pluies destructrices, des grandes vagues et des victimes. Ce pouvoir, au début pour lui amusant, le dégouta peu à peu cessa de sans servir.
De l’autre côté, Nestrad prend l’apparence d’une jeune fille mature et au visage doux, utilise l’eau pour la guérison. Mais l’eau est pour elle une espèce violente et difficile à manipuler. C’est pourquoi, lorsque son frère vint la voir pour lui conter ses mésaventures, elle proposa une chose qu’aucun Dieu n’avait encore jamais fait auparavant : elle fusionna avec son frère afin que celui-ci cesse de désoler le monde, même inconsciemment, et pour qu’elle-même puisse utiliser son pouvoir pleinement. Les deux entités peuvent bien évidemment se détacher l’un de l’autre mais le font rarement.
Ainsi, lorsqu’un elfe part en mer, ses pensés se tournent vers Nestad pour que son périple se passe sans maladie et autres complication, mais aussi vers Roln pour que celui-ci daigne l’épargner d’une terrible tempête. Chez les pirates en mer, Roln est aussi vénéré mais sous le nom de Wimund.
Selon la légende pirate, Wimund était un moine qui protégeait les vagabonds de mers, car selon lui, tout homme était égal et avait un destin à accomplir. Cependant, il fut un jour capturé et fait prisonnier par l’une des plus grosses flotte de piraterie : les Fillan. Un an durant, il fut exploité et, cette année écoulée, les pirates le pendirent du haut de la falaise la plus escarpé des îles Fergus. A partir de ce jour, la tempête fit rage et ne cessa que lorsque le navire coula et qu’il n’y eut plus aucun survivant dans l’équipage. Quand tous furent décédé, le soleil brilla si fort que tout habitant d’Algaroth, ce jour-là, avait pu confirmer qu’aucun jour n’avait été si beau de leur vécu. Depuis cette histoire, les pirates craignent Wimund et en ont fait un Dieu.


Ithil : Littéralement, « Lune ».

Ithil est la déesse la plus vénéré des elfes de lune pour ses pouvoirs puissant s’exerçant notamment sur l’eau. Lors des pleines lunes, les elfes donc ont pris l’habitude d’emmener les malades sur « Erynaur », les montagnes sacrées des elfes où des elfes recueillis soignent les malades plus efficacement que jamais. Bien sur, certain elfes autre que sur Erynaur savent utiliser cette magie guérisseuse, mais il est pour les elfes de lune très important de pratiquer ce rituel tout les mois.
Ithil a bien d’autres pouvoirs. Méditer permet aux elfes d’accéder à ces pouvoirs que sont l’intuition, la télépathie, mais aussi la voyance. Pour que ces pouvoirs soient plus fort, les plus grands partisans d’Ithil se procurent sur Erynaur une pierre de lune – soit une pierre précieuse extrêmement rare dans le monde d’Algaroth.
Ithil est une déesse neutre et donne aux humains le destin qu’ils se font à eux-mêmes, et ce même s’ils doivent un jour détruire leur monde. Elle vient cependant parfois en aide à ceux qu’elle juge honnêtes dans leurs choix et qui sollicitent son aide.
Avec le Dieu Mellyrn, elle eut deux enfants qui sont les Dieux Roln et Nestad, l’eau et la guérison, à qui elle céda une partie de ses pouvoirs d’antan. Elle peut, bien évidemment, le lundi et les jours de plaine lune, les améliorés et les pousser au sommet de leurs pouvoir – que se soit en bien où en mal.
Ithil a également un frère qui est, en toute logique, le Dieu du Soleil : Anor.
D’apparence, Ithil est une femme d’une trentaine d’années avec des oreilles d’elfes et des cheveux blancs et brillants comme la lune. Son animal est bien évidemment la chouette, ou encore le hibou et c’est d’ailleurs pour cela que les elfes lunaire ont finit par utiliser les chouettes pour s’envoyer des messages à travers les pays. Certaines autres civilisations, trouvant d’abord l’idée stupide, se trouvèrent finalement obligé de dire qu’ils allaient prendre le même système de communication.



Elanor : Littéralement, « Etoile-Soleil ».

Elanor est la Déesse du Temps et des Etoiles. C’est une Déesse énergique prenant la forme d’une femme jeune et aux cheveux noirs, court. On raconte qu’elle ne réside pas tellement à Erynaur car elle parcoure le monde sous la forme d’une elfe pour juger d’elle-même l’état de mentalité de chaque civilisations et de chaque races- même si elle en est bien souvent déçue. Dynamique et extravertie, elle est parfois mal vue par ses confrères les Dieux et n’est pas tellement priée par les mortels.
Elle est cependant quelque peu respectée depuis qu’elle usa de sont pouvoir du temps sur le monde après s’être mise d’accord avec son ami Levan (voir la fiche du Dieu Levan pour plus d’informations).
Pour ce qui est des quelques elfes qui lui sont fidèles, ils ont une faculté assez incroyable de se déplacer à une vitesse éblouissante… où peut être est-ce les autres qui vont plus lentement… ?
Parcourant régulièrement le monde, elle fit plusieurs rencontres avec plusieurs personnes avec qui elle devint amie. Elle révéla à certain son identité et leur permit de vivre plus longtemps. Seulement, les morts des personnes qu’elle aime ne lui plaisent guère et elle arrête donc de parcourir le monde pendant certaines années avant de recommencer. Lors d’un de ses voyages, elle rencontra un humain venant de la cité principale de Caerwyn et dont elle tomba amoureuse. Sa mort fût pour elle un bouleversement complet et ne voulut tout d’abord plus jamais remettre les pieds sur terre mais elle se souvint de la promesse que lui avait faite l’homme qu’elle aimait et qui croyait en un dieu propre à sa nation : le Dieu de la résurrection. Ainsi pensa-t-elle qu’il existait vraiment puisqu’elle cherche aujourd’hui encore la réincarnation de son amant.
Enfin, on raconte que nombre d’homme et de femme – ceux qui souvent ont perdu une chose chère à leurs yeux – cherchent Elanor des années durant afin de s’emparer de son pouvoir du temps et ainsi remonter à l’époque où ils arrangeraient tous leurs problèmes. Elanor, étant le pouvoir des étoiles également, ces hommes firent le lien entre la déesse et ses pouvoirs et cherchèrent aux quatre coins du monde des étoiles tombées du ciel. Certain y parvinrent sans que rien ne se produise de particulier, mais on raconterait également que leur peau commença à luire la nuit venue et que leur vie était quelque peu supérieure à la moyenne.



Elfes de Lumière (blancs – Hauts-elfes) :

Anor : Littéralement, « Soleil ».

Anor est le Dieu du Soleil et le père d’Ûr. Il est également le frère d’Ithil, la Déesse de la Lune. Il est le Dieu principal des elfes de Lumière qui lui ont d’ailleurs donné une apparence presque elfique – bien qu’il soit quelque peu diffèrent tout de même. Ses cheveux blond et long font évidemment rappelés à la couleur du soleil.
Les elfes de lumières ont tendance à être des Mages élémentaire de feu, même si parfois cela n’est pas dans leur nature – rien n’est jamais trop beau pour le Dieu du Soleil.
Anor est le Dieu du Soleil, mais il aurait également créé la race des elfes : en effet, ce Dieu aime la vie et se laisse prendre à tous ces plaisirs. Ainsi fut-il – évidemment – tenté par quelques humaines qui donnèrent naissance à des enfants aux oreilles pointues avec des vies quasiment immortelles. Cela fit d’ailleurs peur aux humains qui les chassèrent jusqu’au terre du nord mais des Dragons, ces êtres mythiques, les empêchèrent de tuer ou torturer des êtres de conscience si semblable à eux. C’est pourquoi toutes les sortes d’elfes, aujourd’hui encore, s’entendent parfaitement bien avec les Dragons – même si ceux-ci sont plutôt durs à approcher.
Anor est très ami avec le Dieu Mellyrn avec lequel il est capable de converser des jours en énigme.
Anor régule les saisons et les années, se disputant parfoir avec Ithil (Déesse de la Lune) sur le temps qu’il fait. Anor étant plus attiré par la chaleur et Ithil par le froid et l’eau. Ces disputes ont donc donné lieu à quatre saison : deux chaudes et deux fraiches.
Le premier se nomme Ethuil. Il y fait bon et les elfes –surtout verts - aiment cette saisons car la nature reprend ses droits et devient plus belle, épanouissant ses fleurs.
Le second est Laer. C’est la saison la plus chaude et la plus incendiaire. Les elfes de lumière l’apprécient tout particulièrement tandis que les elfes lunaires la détestent.
Le troisième a le nom de Dannas. Ce sont les jours où la nature meure et où les feuilles orangées parcourent les forêts.
Enfin, le dernier se nomme Rhîw. C’est la saison des neiges et des glaces, ce que les elfes de lune aiment par-dessus tout.


Ûr : Littéralement, « Feu » ou encore « Chaleur ».

Ûr est le Dieu du Feu prenant l’apparence d’un haut-elfe utilisant la magie du feu. Il est le fils du Dieu du Soleil Anor et de la Déesse de l’Amour Feameleth. Un mythe dérivé de celui-ci existe également comme quoi il aurait été le fils du Dieu Anor mais aussi d’une simple elfe de lumière – ce qui expliquerai son physique commun à celui d’un elfe.
Ce Dieu est d’ailleurs repris à Klervy, surtout parce qu’il est le fils de la Déesse de l’amour. En effet, les Klervien vénèrent un Ûr du nom de Zacharie et d’une nature un peu plus efféminée…
Ûr est un Dieu qui s’ennui de tout et les opportunités qui s’offrent à lui pour s’amuser sont peu nombreuses. Aussi s’amusa-t-il à brûler le monde sur la surface du monde appelé aujourd’hui « Hayoros », entre le tropique de Shuira et le tropique de la Mort. Roln et Nestad (Dieu de l’eau et Déesse de la guérison) empêchèrent cet imprudent de commettre encore plus de dommage sur Algaroth et le Dieu Anor gronda comme jamais. Mais cela ne suffit pas pour le faire s’arrêter de s’ennuyer.
Aussi, Elanor, la Déesse du Temps et des Etoiles lui proposa-t-elle de parcourir le monde avec elle sous la forme de simples elfes. Il apprit ainsi la vie et son importance – même s’il avait encore du mal à se fier aux eaux. Un lien profond se tissa entre Ûr et Elanor, mais celui-ci compris qu’elle ne ressentait pas d’aussi fort sentiment pour lui que lui ne l’éprouvait pour elle lorsqu’un simple humain, venu de Cadfan, mourut pendant leur périple. Elanor en fût bouleversée et abandonna son voyage, laissant Ûr vagabonder seul. Aussi se rendit-il à Ikebaya où il offrit à son étrange population le pouvoir du feu. Il revint ensuite sur Erynaur et n’y reparti plus jamais.



Engyl : Littéralement, « Magie ».

Engyl n’est pas vraiment un dieu mais il fut le premier être sur terre à pratiquer la magie. Il s’agissait d’un elfe de lumière. C’est pourquoi ceux-ci on modifier son histoire et l’on mit au grade de culte divin par fierté d’avoir été les « premier ». Les autres tribus elfique considèrent se culte comme blasphématoire et n’apprécient guère ces pratiques.
Engyl est un elfe aux cheveux d’argent et qui fut le premier à déclamer la supériorité des elfes sur toutes les autres races. Quand il mourut, beaucoup d’elfes de lumière avait suivit son exemple et pratiquaient la magie. Les elfes noirs, étant leurs voisin, leurs expliquèrent leur point de vu en disant qu’ils n’étaient pas tellement d’accord avec cette discrimination. Cela éclata en guerre civile et les elfes noirs s’enfuirent dans les montagnes Amiel et y créèrent une cité et une frontière pour pouvoir ainsi se protéger des autres elfes (pour plus de précision sur la suite de l’affaire, voir dans l’Histoire de Valoktas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dieux Elfes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ptiwiki - Dieux Fondateur
» Film Les dieux sont tombés sur la tête
» liste elfes sylvain pour tournoi
» Les Dieux du stade 2010
» Après les dieux du stade, les dieux du circuit!!! DE TARSACQ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nos GN :: Histoire, Civilisations et Races d'Algaroth. :: Races dans leur Pays et Continent :: Continent Erynaur (terre des dieux)-
Sauter vers: