Les Chroniques d'Algaroth

Groupement de GN - région Rhône-Alpes - Ain
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
L'adresse officielle des Chroniques d'Algaroth est désormais disponible, pour nous contacter envoyez nous un mail à lc.algaroth@gmail.com
Derniers sujets
» jeux de plateau et jeux en générale
Mar 19 Déc - 21:07 par Narvath

» présentation
Jeu 14 Déc - 12:01 par sqruig le skavens

» L'eveil, Premier Opus: Rörk. Synopsis / Introduction
Jeu 21 Sep - 12:22 par kazuki

» Nouvelle arrivante
Mer 20 Sep - 14:35 par zeuz51

» Bijour, bijour
Mer 20 Sep - 14:31 par zeuz51

» Bonjour, bonsoir, a que coucou c'est mwé
Mer 20 Sep - 14:27 par zeuz51

» Présentation Sarah
Mer 20 Sep - 14:22 par zeuz51

» Bonjour de la Drôme
Mer 20 Sep - 14:19 par zeuz51

» Présentation Naliaa
Mer 20 Sep - 14:17 par zeuz51

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Les Fulufaäh

Aller en bas 
AuteurMessage
Nerwen
Secrétaire
Secrétaire
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 22
Localisation : Disirla

MessageSujet: Les Fulufaäh   Sam 15 Déc - 0:45

Fulufaäh


Continent : Hollen
Pays : Hollen
Capitales : Nord : Fulu Sud : Faäh
Drapeau : Fond Bleu/Vert clair (à l’image du Larimar) avec une buse de couleur bleu marine.
Taille/poids/couleur de peau-yeux-cheveux : variée selon leurs formes choisies
Espérance de vie : 400 ans environ
Dieu : Dieux des elfes de lune + la déesse Amya
Prénoms exemple masculin : Anaulyëm, Aufrën, Delf, Ferlaäh, Haldraän, Haldyir, Polï, Walyän.
Prénoms exemple féminin : Armyäh, Afeëh, Dolfeä, Edeä, Fanny, Ferfyë, Tallyï, Safu, Veldane.
Noms de familles : Feldaäh, Fardië, Hildeëh, Prifäe, Try, Ryaän, Zerfaäh, Zeë.

POUR LE RP :

Nombre de PV : 12
Classes : Paladin, , Voleur, Gardien (eau), Prêtre, Moine, Barde, Druide, Vengeur, Invocateur.


Les Fulufaähs sont des individus uniques et très connus dans le monde d’Algaroth : ils sont les seuls à pouvoir changer de forme à leur guise. De ce fait, nul ne sait, même pas eux, quelle est leurs véritable forme. Ce sont des êtres pacifiques qui évitent à tout prix la violence et ont pour cela appris à se protéger sans utiliser la force. En effet un important gisement de minerais appelé la pierre « Larimar » existent sous les sols du déserts mais également sur l’île Belio se situant juste à côté de la capitale au Nord.
Le pays est séparé par deux zones : une tempérée et une désertique, formant ainsi le début du plus grand désert d’Algaroth : le désert Teriel. Chaque zone est dirigée par une ville principale, chacune ayant son but et sa fonction. Celle du nord est spécialisée dans l’agriculture, les mines, la charpente – des bateaux plus particulièrement -, le tissu et tout ce qui peux avoir affaire avec le commerce. On fait souvent appel au Fulufaäh pour les voyages sur les mers et les océans car on dit de leurs flottes qu’elles sont les plus sures et les plus protégées du monde d’Algaroth, et effectivement, elles ne leurs font que très peu souvent défaut. Ils font également beaucoup de commerce avec les Krärim pour obtenir de la pierre de lune car, à l’aide de leurs pouvoirs uniques, les fulufaäh sont capable de les faire scintiller de mille feux dans les galeries qui conduisent à la seconde ville principale du pays. Cette seconde ville, d’ailleurs, plus qu’au commerce elle sert aux forces militaires – ou plutôt, défensives – du pays. Elle, regroupe également toutes les écoles en ce qui concerne les pouvoirs de protections et de guérison. Des miniers viennent également y extraire régulièrement du Larimar. Une fois par mois, un grand fourgon venant de la capitale Nord arrive par les galeries à la capitale Sud pour ravitailler les hommes en nourriture. Ses deux villes sont donc complémentaires.
Enfin, pour ce qui est des galeries reliant la ville Sud et le sud du pays, il y en a des milliers, toutes reliant directement à des tours de guet d’une hauteur assez  impressionnante. La pierre Larimar est de couleur bleue/verte clair, et c’est de cette pierre que sont creusée les galeries et les tours. D’ailleurs, ces tours sont toutes reliées par un muret d’environ 50 centimètres de hauteur, à peine visible car ensevelis sous le sable.  

Si la ville du Sud est une caverne gigantesque éclairée par la pierre de lune et irriguée par des nappes sous-terraine, la ville au Nord et passablement le contraire : tous vivent dans les arbres. Chaque arbre abrite une maison de taille plus ou moins grande selon la forme que prend le Fulufaäh. Chacune de ses maison est reliée par des ponds de bois et de corde à d’autres arbres, créant ainsi une véritable ville à plusieurs étages et grouillant de tout et n’importe quoi. Le port est tout en bois, taillé dans les racines d’arbres géants qui ont laissé pousser leurs racines dans l’Océan.


Leur équipement :
Contrairement à toutes les autres espèces, les Fulufaäh, qui sont pourtant de très important commerçant de tissus et vêtements, n’ont pas besoin de vêtement. En effet, il fait intégrante partie de son corps et le change à sa guise, à sa mode, comme il en à envie. Seuls les militaires transforment leurs vêtements en tenue officielle de l’armée, arborant ainsi les couleurs du pays : le bleu marine et le bleu clair virant sur le vert (couleur du larimar).

Leurs pouvoirs :
En plus de pouvoir changer de forme et de style vestimentaire quand ils leur conviennent, les Fulufaäh, bien qu’ils ne puissent utiliser la magie, croient en une déesse qui leur est propre : la déesse du Larimar. Cette croyance leur permet d’utiliser la protection et la guérison qu’offre la pierre, ce qui fait d’eux de très bon gardien et prêtre. Leur pouvoir de transformation fait d’eux de très bons invocateurs également.
Les pouvoirs de protections des Fulufaäh sont très pratiques pour se protéger des barbares du désert Teriel qui tentent, depuis des centaines d’années, d’entrer dans le pays Hollen. Ils y arrivèrent une fois, alors qu’ils suivaient les Vaämar pour les tuer à cause de l’affront qu’ils leurs avaient fait et atteignirent la capitale du Sud. Là, les Fulufaäh les repoussèrent et offrirent une flotte aux Vaämar pour qu’ils aillent s’étendre dans un autre désert qui serait le leur et où ils seraient en paix. D’ailleurs, les Vaämar et les Fulufaäh sont depuis ce jour en très bon thermes.
Les erreurs du passé, les Fulufaäh ne les refirent plus, et pour se protéger des dangereux barbares sans pour autant user de force, ils construisirent les tours de protections ou un garde, au moins, siège là pendant une semaine avant d’être relayé.
Aussi, le fait qu’ils puissent changer de forme et de corpulence leur permet de s’infiltrer chez les Xore, à Istocras, qui sont des ingénieurs fermés à l’extérieur. Ainsi ont-ils pu bénéficier d’inventions très pratique sans que les Xore ne comprennent cependant comment.


L’éducation d’un Fulufaäh, de la naissance à l’âge adulte :
Les Fulufaäh aiment faire la fête et se divertir, une bonne chope à la main. Leur existence serait probablement pareille à un Hobbit si personne ne les menaçait au Sud. Du fait de cette menace, les enfants avec un corps aillant une magie suffisante à la protection de pays sont envoyés à Faäh (capitale au Sud) pour apprendre soit la guérison, soit la protection. Les autres ont une vie passablement calme mais peuvent s’exercer à l’épée si tel est leur souhait. La plupart choisissent la plupart du temps de proclamer haut et fort le nom de leurs familles. Ainsi les familles telle que Feldaäh, grands marchand de tissu, Zeë, charpentes des bateaux de père en fils, Prifaë, grands couturiers dont la finesse n'a pas d'égale ou encore Fardië, qui sont les Fulufaäh les plus riches de la capitale nord du fait que Polï le Grand parti autrefois hors du pays et revint six ans plus tard, une cargaison remplie d’or. Certains racontent qu’il était parti chez les Xore, leurs voler leur or, d’autres pensent qu’il parvint à dérober le trésor d’un dragon, mais l’histoire la plus fabuleuse de toute est qu’il aurait réussit à franchir la barrière du grand froid et qu’il serait parvenu à Eirlys, une île maudite par les Dieux et interdite d’accès, comme l’est Ffraid au Sud de Falco, de Fenicé et de Err.
Les gens au Nord d’Hollen sont donc les mieux lotit et gardent leur nom de mère en fille. Il est également bon de savoir que les fulufaäh raffolent d’une seule chose en abondance : l’herbe à pipe trouvée chez les Hobbits et qui n’a d égal nulle part ailleurs. Les Fulufaäh, dés qu’ils en ont l’occasion, partent d’ailleurs en destination de Bomandadil pour aller en chercher, mais c’est une occasion très rare. Ils produisent leur herbe à pipe eux-même, mais en si petite quantité qu'elle est très chère.
Chaque anniversaire est fêté, c’est d’ailleurs plus une excuse pour faire la fête que pour fêter l’anniversaire lui-même. Après la mort d’un parent, c’est l’enfant qui porte en général le même nom de famille qui hérite de sa maison. Les corps des défunts (transformé en pierre noire à la mort) sont soit enterrés dans une tombe de pierre bleutée dans le cimetière situé à l’est du pays, soit il est acheminé dans une crique de l’île de Belio où le corps est jeter à la mer et ou il est engloutit sous les eaux. La légende raconte que tout au fond de cette crique se trouverai la déesse Amya, qui redonnerait une seconde vie au défunt, ou si tel n’est pas le cas, alors sont corps serait cristallisé dans la roche et deviendrai une partie intégrante du gisement de larimar.
Les enfants prennent le nom de famille de leur mère et leur prénom leur vient du père qui choisit seul du prénom de l'enfant.

POUR LES GN:

Compétence raciale : Déguisement: les Fulufaäh peuvent changer d'apparence et se faire passer pour d'autre personne. (déguisement et accessoires requis)
+ Evasion car les Fulufeeh sont des métamorphe qui peuvent se transformer en mouche s'il le veulent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Fulufaäh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Algaroth :: Nos GN :: Histoire, Civilisations et Races d'Algaroth. :: Races dans leur Pays et Continent :: Races du Continent Hollen :: Hollen-
Sauter vers: